⏩ Remise d’ordinateurs au lycée S.Apollinaire

Publie le

Les étudiants du BTS informatique du Lycée Sidoine Apollinaire de Clermont-Ferrand ont préparé une batterie d’ordinateurs donnés par le lycée et destinés à des établissements de formation en Casamance. Ils n’ont pas seulement vérifié le bon fonctionnement des machines mais aussi installé une série de logiciels « libres » d’usage général.

Le lycée doit bien sûr renouveler régulièrement son matériel et il est ainsi, par ses dons répétés, un véritable partenaire de notre association.

Cette cérémonie de remise en présence de Mme la Proviseure et des professeurs a été l’occasion pour notre délégation de repréciser l’objectif d’aide à la Casamance qui est le nôtre et qu’ils ont ainsi servi dans le cadre de leur formation. Ils peuvent en être fiers et nous leur adressons, ainsi qu’à tout l’encadrement nos remerciements.

⏩ Les préparatifs s’accèlèrent

Publie le

A l’approche du départ, les voitures sont rassemblées pour quelques dernières vérifications et compléments d’équipement.

Tout vérifier, oui, en particulier les éléments de sécurité : freins, pneus, éclairages, … Malgré toute la vigilance, il reste parfois encore quelques surprises à compenser. Il ne faudra pas oublier les extincteurs, ni les triangles…

Jour de fête à l’atelier

Ce jeudi, Serge fête ses 80 printemps avec les présents du jour à l’atelier, dont Joseph (Jo) qui fêtera lui aussi ses 80 ans dans quelques jours. L’un et l’autre participent assidument depuis plus de vingt ans presque chaque semaine, à l’atelier d’Olby. Ils ont bien sûr effectué la Route plusieurs fois. Chapeau ! Et surtout, qu’ils continuent ainsi !

⏩ Projection à Saint-Eloi-les Mines, le 1er octobre

Publie le

A l’invitation de l’Amicale laïque et du comité des fêtes, près d’une centaine de participants ont pris place dans la salle des fêtes de Saint-Eloy-les-Mines ce mardi soir 1er octobre pour assister à la projection du film de Louis Pireyre. La projection a été suivie d’une discussion avec le public enthousiasmé par le film et impressionné par notre action en Casamance, les convois des voitures, leur préparation et leur entretien, aussi bien que les missions médicales.

Les discussions ont continué autour d’un pot amical proposé par les organisateurs que nous remercions y compris pour l’accueil chaleureux réservé aux représentants de notre association.

De nombreux achats de livres, dvd et tee-shirt, ainsi que plusieurs dons ont été effectués au profit de notre action.

Un ami qui a assisté à la projection nous écrit : « Au-delà du reportage, au-delà de l’information, il me semble que c’est l’éthique et l’émotion qui l’emportent dans cette rencontre entre deux civilisations, dans cette coïncidence entre une mission humanitaire et la volonté des peuples à affirmer et à défendre leur humanité (y compris dans le domaine tangible de la santé). Je suis très frappé aussi – et c’est un des grands mérites du film – par ce qui se dégage d’universel au-delà du pittoresque et de la tradition. »

⏩ Trois journées de travaux à Olby

Publie le

A deux mois du départ du prochain convoi, il restait beaucoup à faire, en mécanique mais pas seulement, pour que les voitures soient prêtes pour la route.

Comme nous savons tous, une équipe d’amis mécaniciens se retrouve presque tous les jeudis de l’année à Olby, dans l’atelier où ils assurent la préparation des véhicules du convoi, avec la collaboration de lycées professionnels et centres de formation partenaires auxquels ils confient une part des travaux. Mécanique, carrosserie : tantôt ils réparent, tantôt ils démontent, car les pièces détachées emportées lors des convois sont précieuses pour assurer aux véhicules laissés en Casamance une durée d’utilisation de plusieurs années.

L’idée de consacrer trois journées de suite aux travaux en ce mois de septembre allait permettre de rassembler un grand nombre de volontaires dont plusieurs amis éloignés pour qui ce projet pouvait justifier un déplacement long ; et nombre d’entre nous qui ne savent pas toujours comment se rendre utile.

En organisant des ateliers autour des différentes tâches à réaliser en équipe, chacun pouvait trouver sa place en fonction de ses compétences, et surtout de sa bonne volonté.

Deux voitures reçues trop tardivement pour être prises en charge par un centre de formation devaient être repeintes à Olby, vaste chantier ! Une équipe à réalisé le ponçage et l’habillage, avant qu’une autre équipe, avec des vrais carrossiers peintres, réalise le passage du bleu-Enedis au 1 blanc / 2 beiges-Casamance en trois passages de pistolets.

Il est temps aussi de monter sur les voitures les CB à remettre en service et à tester : c’est un élément de sécurité important pour le convoi.

Dans chaque voiture, on installe une « mezzanine » qui sert à ranger les bagages nécessaires au quotidien aux deux co-équipiers qui doivent donc rester faciles d’accès, notamment lors de l’arrivée en nuit dans les campements : tentes, duvets, trousses de toilette,…

Et divers travaux comme ces jantes un peu rouillées à récupérer et faire reluire… ces serrures défaillantes à remplacer, …

Et puis, dernière opération qui annonce qu’une voiture est prête pour le départ : le collage des logos, numéros et autres inscriptions sur la carrosserie, aussi faciles à coller que le sparadra sur une plaie : le logo de l’association bien sûr, celui de La Route avec les drapeaux des pays traversés, celui de nos donateurs Enedis et Ville de Clermont cette fois-ci, et puis les autocollants qui indiquent, sur un fond de carte de France, les établissements qui ont préparé la voiture, en mécanique et en carrosserie.

C’est l’occasion ici de remercier aussi tous ceux qui en amont, ont préparé tout aussi bénévolement les éléments nécessaires à ces travaux, comme par exemple l’ami graphiste qui réalise et nous fournit les autocollants cités ci-dessus, ceux qui trouvent la peinture, etc…, et bien sûr l’équipe mécanique « habituelle » qui a préparé ces ateliers, et continué au cours de ces trois jours son programme de réparations tout en veillant au bon déroulement des autres ateliers.

Nous avons donc été plus d’une trentaine de participants sur une, deux ou trois de ces journées, et comme souvent en pareille circonstance, un délicieux repas final a été servi en mode bivouac par l’équipe de cuisine qui se prépare pour la prochaine expédition.